EVIAN LES BAINS Contact

Complications éventuelles, risques, inconvénients des traitements d'orthodontie

☺ Caries : elles se manifestent autour des collages (bagues, brackets) ce risque étant bien maitrisé par une rigoureuse hygiène au quotidien.

☺ Rhizalyses : c’est une diminution de la hauteur et / ou de l’épaisseur des racines dentaires, engendrées par les mouvements des dents.

C’est un phénomène naturel, mais qui peut être majoré au cours d’un traitement orthodontique.
 

Votre orthodontiste veille, tout au long du traitement, à ce que cela ne se produise pas : tout d’abord en utilisant des forces légères pour bouger les dents, forces adaptées à chaque patient, en fonction de ses pathologies préexistantes ou pas, et ensuite par des contrôles radiologiques réguliers.

Si malencontreusement, une ou plusieurs rhizalyses d’importance non négligeable étaient décelées en cours de traitement, ce dernier sera interrompu pour une durée en général égale à 3 mois. Si une ou plusieurs rhizalyses trop graves survenaient, cela pourrait mettre un terme définitif au traitement.
 

☺ Gènes au niveau de la mastication, des douleurs transitoires suite à l’activation des appareillages (signe évident que les dents commencent leur mouvement) peuvent survenir. Au besoin, contentez-vous d’une alimentation semi-liquide pendant quelques jours et prenez un antalgique (Doliprane, Ibuprofène...).

☺ Risques d’irritation des tissus buccaux (joues, lèvres, palais, langue).

☺ Risques de fracture des dispositifs mis en bouche, avec le danger de les avaler.

En cas de déglutition d’un quelconque objet provenant du dispositif médical, vous devez immédiatement prévenir votre orthodontiste.

Si vous avez l’impression d’avoir avalé quelque chose de plus gros ou qui risque d’être coupant, crochu, vous devez vous rendre sans tarder à l’hôpital le plus proche, afin qu’une radiographie soit pratiquée.

☺ Possibilité de ne pas atteindre certains objectifs fixés en début de traitement, par manque de coopération de votre part, par une sous évaluation de certaines difficultés de la part du praticien, par la survenue d’évènements imprévus et imprévisibles dans la pratique de l’orthodontie courante

☺ Nécessité d’augmenter sensiblement la durée du traitement initialement prévu, afin de

compléter dans votre meilleur intérêt les résultats déjà obtenus, et ceci en plein accord entre vous et votre orthodontiste

☺ Nécessité d’une contention, mise en place à la fin du traitement actif. Ce n’est en aucun cas la partie mineure du traitement, elle est aussi importante que le traitement lui-même.
 

Si votre praticien vous demande d’accepter une contention, mobile ou fixe, visible ou esthétique, c’est pour que tous les efforts que vous avez fournis pendant le traitement ne soient pas anéantis en quelques jours, faute de consolidation.

Il faut laisser le temps aux structures parodontales (os et gencives) de s’adapter à la nouvelle disposition des arcades dentaires. La durée de cette contention vous sera indiquée en temps utile par l’orthodontiste.

☺ Le traitement n’a pas toujours d’impact positif sur certains troubles de l’Articulation Temporo Mendibulaires (ATM), même si les anomalies dento-maxillaires ont été éliminées.